Le retour à l'école à l'heure de la pandémie, "le plus dévastateur désynchronisateur depuis 1945" - ORTEJ - Observa… https://t.co/buiR9uMJMA
27/08 à 12:39  - Rafraichir - Répondre

Les thématiques de l’ORTEJ

  • Conciliation des temps de vie

    Comment concilier les temps de vie des enfants, des familles, des professionnels de l’éducation en visant le bien-être de tous et le développement optimal des enfants ?

    Éducation et développement de l’enfant

    Quels sont les dispositifs éducatifs et les initiatives les plus adaptées à la prise en compte des rythmes biologiques et psychologiques dans le développement de l’enfant ?

    Chronobiologie et chronopsychologie

    Comment les rythmes biologiques, psychologiques et sociaux influent sur l’action éducative ?
    Quelles sont les concepts, théories et travaux scientifiques sur les rythmes touchant d’autres enjeux ou populations et pouvant éclairer cette problématique ?

Confinement, Déconfinement et Désynchronisations

Par François TESTU

L’homme vit selon de nombreux rythmes biologiques et psychologiques caractérisés par leur période et leur amplitude. Ceux-ci se modulent sous l’influence de facteurs eux-mêmes rythmiques appelés « synchroniseurs ». Les synchroniseurs sont naturels, biologiques ou bien artificiels, créés par l’homme. Ainsi, l’homme est-il porteur de rythmes biologiques et vit dans un environnement rythmique. Dans la période actuelle les synchroniseurs socio-écologiques sont nombreux mais la pandémie s’avère être le plus puissant désynchroniseur et le plus dévastateur pour la santé que la France ait connu depuis 1945. Le problème est de parvenir à une synchronisation entre les rythmes biologiques, psychologiques, sociaux des adultes, des enfants et les rythmes de leur environnement et, ainsi, d’écarter des troubles comportementaux liés au confinement. Chez l’homme et plus particulièrement chez l’enfant, deux facteurs étroitement liés facilitent la synchronisation : d’une part, la régularité dans les emplois du temps journaliers et hebdomadaires, et d’autre part,le repérage des différents moments marquants qui ponctuent la journée et la semaine. C’est aux adultes d’accompagner les jeunes dans leur adaptation aux nouveaux horaires et modes de vie.
Lorsque le confinement fut décrété , nous aurions pu penser que nous allions vers une catastrophe humanitaire. Ce n’est pas le cas. Pourquoi ? Les personnels soignants combattent avec acharnement et efficacité le fléau pandémique. Nous parents, enseignants, responsables associatifs, élus, simples citoyens luttons, avec nos moyens respectifs, contre les effets des désynchronisations successives (vie familiale, loisirs, école) Des repères temporels sont mis en place. Des activités sont planifiées. L’Education est assurée. Les parents découvrent la qualification des enseignants. Les jeunes montrent leur sérieux, leurs compétences et leur amour de l’école. La continuité éducative et les loisirs à la maison constituent des synchroniseurs efficaces. Avec le « déconfinement », il est nécessaire, au-delà des indispensables mesures de protection, de progresser par étapes.
Aussi, pour faciliter le confinement des mesures s’imposent. Il est notamment impératif de :

  1. Donner la priorité aux enfants en difficulté
  2. Respecter des emplois du temps réguliers
  3. Favoriser le sommeil des enfants
  4. Tenir compte de l’âge des élèves
  5. Limiter l’effectif des groupes d’apprentissage
  6. Alléger les horaires de classe
  7. Alterner par demi-journée les activités scolaires et activités périscolaires
  8. Officialiser le rôle des co-éducateurs L’Ortej souhaite que ces recommandations soient entendues et appliquées

François Testu
Président de l’ORTEJ
Professeur émérite en Psychologie, Université de Tours
francois.testu842 chez orange.fr

Twitter @ObsORTEJ

Copyright ORTEJ - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Belier HRO. - Mentions Légales