RT @TapTap49: Merci à G. Fotinos pour son apport argumenté et historique au débat sur les temps scolaires @ObsORTEJ https://t.co/UHAEz5Z6UK
12/06 à 15:26  - Rafraichir - Répondre

Les thématiques de l’ORTEJ

  • Conciliation des temps de vie

    Comment concilier les temps de vie des enfants, des familles, des professionnels de l’éducation en visant le bien-être de tous et le développement optimal des enfants ?

    Éducation et développement de l’enfant

    Quels sont les dispositifs éducatifs et les initiatives les plus adaptées à la prise en compte des rythmes biologiques et psychologiques dans le développement de l’enfant ?

    Chronobiologie et chronopsychologie

    Comment les rythmes biologiques, psychologiques et sociaux influent sur l’action éducative ?
    Quelles sont les concepts, théories et travaux scientifiques sur les rythmes touchant d’autres enjeux ou populations et pouvant éclairer cette problématique ?

Variations journalières de l’activité intellectuelle d’enfants de 10-11 ans en fonction de conditions psychosociologiques de passation d’épreuves

Par François TESTU, Daniel ALAPHILLIPPE, Gérard CHASSEIGNE, Marie-Thérèse CHEZE

Résumé

Les deux recherches présentées dans cet article ont été menées pour déterminer quelle est l’influence du mode de passation (collectif ou individuel) d’épreuves scolaires et psychotechniques sur les niveaux de performances et leur éventuelle fluctuation journalière. Des problèmes mathématiques (épreuve scolaire), un barrage de nombres (indicateur de la vigilance), un test de structuration spatiale (« briques ») sont proposés dans les deux conditions, 4 fois dans la journée scolaire à 8 h 45, 11 h 15, 13 h 45 et 16 h 15. Les élèves, 32 dans l’expérience 1 et 20 dans l’expérience 2, ont 10-11 ans (CM2). Les résultats de la première recherche font ressortir une influence du mode de passation sur le niveau moyen de performance au barrage et sur les fluctuations journalières pour le barrage et la structuration spatiale. L’annonce de la progression dans l’exécution des épreuves accentue peu l’influence du mode de passation. Les résultats de la seconde expérience confirment ceux de la première. Le facteur sexe influe peu sur les résultats. Les élèves sont plus performants en situation collective pour l’épreuve de vigilance, en situation individuelle pour le test de structuration spatiale. Le passage de la passation collective à la passation individuelle s’accompagne d’une inversion (briques) ou d’une atténuation, voire d’une disparition (vigilance) de la rythmicité journalière.

L’année psychologique. 1995 vol. 95, n°2. pp. 247-266.
doi : 10.3406/psy.1995.28822

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1995_num_95_2_28822

Suivre la vie du siteTéléchargez l’article complet au format PDF sur PERSEE

Twitter @ObsORTEJ

Copyright ORTEJ - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Belier HRO. - Mentions Légales