Rencontre entre la conseillère spéciale du ministre de l'Education nationale et l'ORTEJ https://t.co/WwzXvEwbgI
8/08 à 10:12  - Rafraichir - Répondre

Les thématiques de l’ORTEJ

  • Conciliation des temps de vie

    Comment concilier les temps de vie des enfants, des familles, des professionnels de l’éducation en visant le bien-être de tous et le développement optimal des enfants ?

    Éducation et développement de l’enfant

    Quels sont les dispositifs éducatifs et les initiatives les plus adaptées à la prise en compte des rythmes biologiques et psychologiques dans le développement de l’enfant ?

    Chronobiologie et chronopsychologie

    Comment les rythmes biologiques, psychologiques et sociaux influent sur l’action éducative ?
    Quelles sont les concepts, théories et travaux scientifiques sur les rythmes touchant d’autres enjeux ou populations et pouvant éclairer cette problématique ?

Lettre du Président de l’ORTEJ au Président de la République

Par François TESTU

Monsieur le Président,
Votre élection du 5 mai 2017 conforte la démocratie et chasse la menace de voir la France gouvernée dans la haine, le racisme et la démagogie. Si notre satisfaction est grande, elle ne saurait cependant pas masquer l’inquiétude des membres de l’Observatoire des Rythmes et des Temps de Vie des Enfants et des Jeunes (ORTEJ) par rapport à l’une des premières mesures relatives à l’école primaire que vous envisagez de prendre cet été, ce, dans la précipitation.
En effet, vous laisseriez la possibilité aux communes d’appliquer la semaine de 4 jours selon leur bon vouloir ou leur bonne volonté, alors que les experts scientifiques ont démontré, résultats de recherches à l’appui, que cet aménagement hebdomadaire est le moins adapté aux rythmes de l’enfant et le plus inégalitaire. Ainsi, vous creuseriez le fossé de l’injustice entre ceux qui pourraient bénéficier de l’indispensable complémentarité éducative, qu’elle soit parentale ou associative et ceux qui ne le pourraient pas. Nous pensons que ce n’est pas du tout votre objectif.
Si l’on veut vraiment mettre l’enfant au centre des préoccupations éducatives et de bien- être, comme vous l’avez laissé entendre, on ne peut pas effacer par une décision précipitée et unilatérale, 40 ans de concertations et un siècle de recherches chonobiologiques et chronopsychologiques.
Restant à votre disposition pour approfondir cette question et étant persuadé que, comme tous les membres de l’ORTEJ, vous considérez l’école comme le pilier central de la République, je vous prie de croire en l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

Professeur François Testu
Président de l’ORTEJ

Twitter @ObsORTEJ

Copyright ORTEJ - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Belier HRO. - Mentions Légales