L'ORTEJ organise le 12 novembre une journée d'échanges pour les communes qui sont restées à 4.5 jours. Contactez no… https://t.co/Crig8mm1NW
21/09 à 11:18  - Rafraichir - Répondre

Les thématiques de l’ORTEJ

  • Conciliation des temps de vie

    Comment concilier les temps de vie des enfants, des familles, des professionnels de l’éducation en visant le bien-être de tous et le développement optimal des enfants ?

    Éducation et développement de l’enfant

    Quels sont les dispositifs éducatifs et les initiatives les plus adaptées à la prise en compte des rythmes biologiques et psychologiques dans le développement de l’enfant ?

    Chronobiologie et chronopsychologie

    Comment les rythmes biologiques, psychologiques et sociaux influent sur l’action éducative ?
    Quelles sont les concepts, théories et travaux scientifiques sur les rythmes touchant d’autres enjeux ou populations et pouvant éclairer cette problématique ?

« Le plan mercredi » : une fausse bonne mesure

Par Les membres du bureau

Lors de son dernier CA, l’Observatoire des Rythmes et des Temps de vie de l’Enfant et des Jeunes (l’ORTEJ) regrette de ne pas avoir été invité à l’élaboration du « plan mercredi ».

  • Il souligne toutefois la volonté du Ministre d’offrir et de soutenir des activités extrascolaires de qualité, le mercredi. Ce faisant, les enfants ne sont plus abandonnés, comme on le voit encore trop souvent dans les environnements défavorisés. Mais en même temps, la semaine de 4 jours et ses conséquences négatives sur la réussite et les comportements des enfants est privilégiée.
  • Il rappelle que les loisirs éducatifs animés en dehors de l’école existaient avant 2018 et étaient de qualité. Par ailleurs, si l’objectif est de renforcer les partenariats locaux, ceux-ci existaient avec une semaine de 4,5 jours et n’ont pas besoin d’être réinventés.

La complémentarité éducative, source de bien-être et de réussite, voulue par les prédécesseurs de Monsieur le Ministre, risque de disparaître et de laisser place à des clivages entre enseignants, animateurs, parents, élus. C’est l’un des deux principaux axes de la « Refondation des aménagements des temps de vie des enfants » qui est ici remis en cause.
L’ORTEJ considère que le second axe de cette refondation : respecter au mieux l’enfant, son développement et ses rythmes, est lui aussi menacé. Accumuler les activités sur le seul mercredi, va à l’encontre de toute mesure respectueuse des rythmes journaliers de l’enfant.
De plus, l’ORTEJ fait les remarques suivantes :

  • Évoquer la cohérence dans les différents temps de l’enfant ne dit rien de la disponibilité dont devront faire preuve les enseignants et animateurs pour mettre en œuvre cette cohérence.
  • Insister sur le mercredi, c’est négliger les autres jours de la semaine.
  • Ne pas dire un mot des inspecteurs de circonscription et dire que ce plan se mettra en place à la seule initiative des collectivités locales, c’est croire que ces dernières réussiront à mettre autour d’une table les enseignants, les responsables des temps extra scolaires pour bâtir un projet ambitieux et cohérent.

Enfin ne pas évoquer la réussite des élèves ni le respect de leurs rythmes laisse penser que le « plan mercredi » est plus conçu pour satisfaire les intérêts des adultes que ceux des enfants.

Twitter @ObsORTEJ

Copyright ORTEJ - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Belier HRO. - Mentions Légales